Tribunes

Retrouvez ici toutes mes réactions à l'actualité ou prises de position sur des sujets de société.

Privatisation des barrages français...

12 août 2019 - Revue Politique et Parlementaire

Propriété intégrale de l’Etat, les barrages français sont concédés en grande majorité à EDF, environ 85 %, et à Engie, pour le reste, via les filiales de la Compagnie Nationale du Rhône et la Société Hydraulique du Midi. Ce monopole pose un problème à l’Union européenne, qui en réclame la privatisation.

Il semble que Bruxelles ait, une fois encore, une fois de plus, une fois de trop, décidé d’imposer par la force son dogmatisme néolibéral et une concurrence, prétendument libre et non faussée.

Campagnes françaises, je vous aime !

2 août 2019 - Revue Politique et Parlementaire

Quand la bêtise s’associe à l’intolérance, ça donne ça : des bobos qui se plaignent du chant du coq, des « déjections » d’abeilles sur leur spa, du bruit des cloches, des mouches, des grenouilles, des cigales, des odeurs d’une étable, …

Ces individus pensent pouvoir réguler la nature à leur rythme, sans envisager une minute qu’elle s’écoute, s’observe et se vit, qu’elle est source d’inspiration, pour nos cinq sens qui ont la chance d’être sollicités par autre chose que la pollution des gaz d’échappement, le bruit des deux roues, l’agression visuelle des ordures qui jonchent nos trottoirs,…

Aucune femme ne mérite ça...

9 juillet 2019 - Revue Politique et Parlementaire

Dans le Monde, 120 millions de filles, soit une sur dix, ont subi un viol1. Un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé2, souligne que près de 20 % des femmes, et 5 à 10 % des hommes, rapportent avoir subi des violences sexuelles pendant leur enfance. A l’hôpital Delafontaine de Saint Denis (93), sur 4 000 accouchement, 15 à 20 %3 des femmes sont excisées.

Rapport sur la radicalisation dans les services publics, et après ?

27 juin 2019 - Revue Politique et parlementaire

Une commission parlementaire, constituée à l’initiative du député LR Éric Diard, a enquêté pendant huit mois sur la radicalisation dans les services publics. Énième document sur le sujet de la montée de l’islamisme, il s’ajoute à la littérature fournie qui existe déjà sur le sujet, dont Les Territoires perdus de la République avaient marqué le départ.

Réseaux sociaux, nouvel eldorado de la pensée unique

17 juin 2019 - Revue politique et parlementaire

Facebook, Twitter, Instagram… Les réseaux sociaux révolutionnent notre façon d’être en commun et nombreux sont ceux qui y voit un moyen pour le communautarisme de prospérer. Laurence Taillade revient sur ce nouveau mal de nos sociétés modernes pour la Revue Politique et Parlementaire.

Non, les femmes ne sont pas faites pour élever des enfants !

8 juin 2019 - Revue politique et parlementaire

La femme est trop souvent consignée à son rôle de mère, à ce point qu’il semble normal qu’elle obtienne la garde des enfants dans le cadre d’une séparation, pour des raisons aussi diverses qu’elle aurait plus de temps, plus d’aptitudes ou, plus étrange, que petits, ils auraient plus besoin de leur maman.

Et le Papa, dans tout cela ? Il existe, aussi, des papas qui décident de mettre entre parenthèses leur carrière, leurs ambitions, pour voir grandir leurs enfants.

Neutralité des sorties scolaires, il ne s'agit pas d'une affaire de "mamans"

3 juin - Revue politique et parlementaire

Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur « l’école de la confiance », un amendement LR, défendu par Jacqueline Eustache Brinio, sénatrice du Val d’Oise, impose la neutralité des accompagnateurs de sorties scolaires. Cet amendement, écarté en première lecture à l’Assemblée nationale, risque malheureusement de l’être, à nouveau, lors de son retour dans l’hémicycle.

Ce que l'affaire Vincent Lambert dit de notre relation à la fin de vie

21 mai - Revue politique et parlementaire

L’histoire de Vincent Lambert secoue l’actualité médiatique depuis plus de dix ans. Tombé dans un état de conscience minimal, en 2008, suite à un accident de la route, sa femme se bat, aux côtés de six de ses frères et sœurs, contre ses parents et deux autres enfants de la fratrie qui refusent de mettre fin à sa vie et de respecter, de ce fait, la volonté qu’il aurait émise auparavant.

L’affaire mêle douleur personnelle des parents, de la famille, convictions et opinion publique. Tout le monde s’en empare, jusqu’au Pape qui défend le « droit à la vie ».

Coupe du monde féminine de foot : « Non à l’apartheid sexiste en Iran et en Arabie saoudite »

19 mai - Nouvel Obs

« Devons-nous fermer les yeux pour ne pas déplaire à ces riches Etats pétroliers, théocratiques et autoritaires ? » : la Ligue du Droit international des Femmes lance une pétition à l’occasion du Mondial féminin 2019.

Par Jacqueline Eustache-Brinio, Annie Sugier, Laurence Taillade et Linda Weil

La Proportionnelle pour sortir la République de l'impasse

7 mai - La Revue politique

La crise que traverse notre pays, hormis les revendications de justice sociale et fiscale, revêt aussi une forte remise en cause de notre système représentatif, avec au premier plan l’Assemblée nationale. Les territoires oubliés, les invisibles éloignés de Paris et de son élite, se sont rebellés contre un système qui ne les représente plus, et pour cause.
La composition de l’Assemblée nationale, qui donne une majorité législative outrancière au Président de la République, met le pouvoir législatif à la botte de l’exécutif, annihilant tout débat démocratique.

Faut-il tuer les faux prophètes ?

2 mai - La Revue politique

Vincere aut Mori (Vaincre ou mourir). Ainsi débutaient rituellement le combat lors de la Rome antique. Combat du corps, l’esprit se livre aux mêmes batailles, celles qui lui valent de nombreuses querelles internes entre conscience, morale, règles, lois et principes. La Lumière ne peut jaillir que de la création, du concept que seul un être élevé peut créer. Mais le jaillissement de cette lumière se heurte au monde matériel et, inévitablement, inlassablement, il faudra se remettre au travail pour écarter cette ombre pour avancer vers une pensée émancipatrice de l’être. 

E. Macron ou la stratégie de l'immobilité accélérée...

26 avril - La revue politique

Cinq mois. Il aura fallu cinq mois de débats, pour un coût de 12 millions d’euros pour ce bien triste résultat.

Cette insoutenable attente, doublée de samedis destructeurs, voir ravageurs, aura accouché d’un saupoudrage de mesurettes catégorielles, une succession d’annonces sans grande ambition, à la teneur démagogique plus qu’efficace, mais avec un coût non maîtrisé, ni financé, de quelques 17 à 20 milliards pour notre budget. (...)

 

Le Président n’a rien perdu de son habileté de communicant, mais n’aura rien appris de ces mois de consultation, rien entendu des revendications d’urgence sociale, fiscale et de crise institutionnelle.

Ordo ab chao

16 avril - La revue politique

"Parce qu’il faut donner du sens à toute chose, l’incendie d’hier doit nous permettre d’y voir un sens plus grand que le seul mouvement des flammes qui tordent le plomb et détruisent la charpente de bois. Ce feu, destructeur, a donné naissance à un mouvement inédit."

L'Europe doit être Laïque, démocratique et Sociale !

15 avril - La revue politique

"Rêver une Union européenne à visage humain, c’est s’accorder à lui donner les contours d’une collaboration menant à une amélioration matérielle et morale de l’Humanité. Doter le peuple d’une dimension morale, c’est s’accorder sur des valeurs communes, des droits fondamentaux."

Quand l’ONU devient une tribune pour ceux qui veulent déstabiliser la patrie des droits de l’Homme

9 mars 2019 - La revue politique

La semaine dernière, dans un discours à Genève, la Haute-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, Michelle Bachelet, a émis des comparaisons douteuses entre le maintien de l’ordre français et des pays difficilement comparables, comme le Venezuela et Haïti, où l’on dénombre des morts.

La séquence des « gilets jaunes », citée par l’ancienne présidente du Chili, dont on ne peut qu’être admirateur du parcours, a amené son lot de violences. Comme je l’ai déjà déclaré à de nombreuses reprises, la doctrine de sécurité employée a été inadaptée et inefficace à sécuriser tant les biens – on peut compter des dégradations en masse – comme les personnes. Les manifestants pacifiques s’étant retrouvés pris à partie par les forces de l’ordre, parce qu’infiltrés par des groupuscules d’extrêmes variés, anarchistes, black blocks, islamistes, comme l’a imagé l’épisode de prise à partie d’Alain Finkielkraut.

Hitler avec un drapeau français: «Saint-Denis est le laboratoire des fossoyeurs de la République»

8 mars 2019 - Le Figaro

La ville de Saint Denis organise la quinzaine antiraciste et solidaire dans quelques jours. Pour promouvoir cet évènement, un visuel plus que choquant a été diffusé dans la ville. On y voit Hitler, affublé d'un drapeau français au col de la chemise.

Bien que la ville ait expliqué dans un communiqué de presse vouloir retirer cette affiche, on ne peut que s'interroger sur les ressorts qui ont mené à sa fabrication, à sa validation et sa diffusion.

Car il ne suffit pas de dire que l'on s'est trompé pour que de tels actes passent sous le radar d'une analyse de la situation qui semble alarmante. La question est la suivante: comment des élus de la République ont pu accepter une telle dégradation de l'image de la France et de son drapeau ?

Après la décision de Decathlon de retirer le hijab de running de la vente, un collectif de femmes musulmanes, dans une tribune publiée par Libération, demande à la marque « de ne pas céder aux intimidations ».

2 mars 2019 - La revue Politique et parlementaire

Dans une tribune publiée hier, un collectif de femmes musulmanes enjoint Decathlon à résister à la bronca provoquée par leur cagoule de running, destinée exclusivement aux femmes, puisqu’ils la nomment, eux-mêmes hijab.

Ces femmes, qui se désignent par l’expression « musulmanes voilées », s’appuient sur des témoignages dont l’objectif unique est de désigner la République et ses institutions comme racistes et discriminantes. Prenant volontairement à l’envers la question centrale du voile, comme symbole politico-religieux revendicatif d’une appartenance à un groupe, elles désignent la neutralité de l’Etat comme empêchant leur liberté. Or, c’est bien la contrainte de neutralité de l’Etat et de ses fonctionnaires, la laïcité, qui permet à chacun (et donc à tous) de se savoir appartenir à une Nation indivisible, dans laquelle la citoyenneté est le dénominateur commun et le ciment.

Rapport de l'observatoire national de la laïcité sur le service national : que compte vraiment faire le ministre de l'éducation nationale ?

 

8 janvier 2019

 

Le ministre de l'éducation nationale déclare qu'il ne va pas appliquer les recommandations de l'observatoire national de la laïcité de JL Bianco.

Le problème est que ces recommandations ne sont pas si claires, concernant le port de tenues religieuses par les 14-16 ans qui effectuerons leur service.
En effet, le rapport -pages 6 et 7- revient sur cette question relative aux usagers des services publiques et rappelle que "La loi du 15 mars 2004 constitue un « texte particulier », dans le sens donné au paragraphe précédent. Elle dispose que, « dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de 
signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. » Dès lors, cette loi ne peut s’appliquer qu’aux « élèves des écoles, 
collèges et lycées publics »."
Ainsi, l'observatoire en conclu que ce texte est inadapté pour imposer la neutralité aux enfants usagers du SNU. Il en déduit que "comme tout usager du service public, les « appelés » ne 
pourront a priori pas être soumis ni au principe de neutralité (principe applicable aux agents publics et personnes exerçant une mission de service public), ni à l’encadrement de leur 
manifestation d’appartenance religieuse tel que précisé par la loi du 15 mars 2004 applicable aux élèves des écoles, collèges et lycées publics ; mais qu’ils pourraient être soumis à un texte particulier restreignant, pour certaines activités, la manifestation de leur appartenance religieuse."
Il recommande donc, si tel est le choix politique des ministres en charge de ce dossier, d'imposer la neutralité, de légiférer pour cadrer cette volonté, ce qui serait plutôt une bonne chose.

L'autre problème à soulever dans ce rapport est l'évocation -page 11- de la possibilité pour l'Etat de "proposer de la nourriture confessionnelle aux « appelés » le demandant", au sein des services de restauration. On entre de pleins pieds dans le cadre du financement d'organismes religieux certificateurs, par l'achat de ces nourritures confessionnelles, ce qui contrevient à l'article 2 de la loi de 1905.

Donc, si Monsieur Blanquer dit ne pas vouloir suivre les recommandations de ce rapport, c'est qu'il veut légiférer pour interdire le port de signes religieux ou pas ? Veut-il servir de la nourriture confessionnelle ou pas ?
Nous sommes finalement dans le même cafouillage que lors des déclarations sur les accompagnateurs-trices scolaires ou celui de l'instruction obligatoire dès 3 ans qui n'avait comme seul avantage d'élargir le financement public des écoles privées, à 95% confessionnelles.
Attendons des précisions avant de nous réjouir béatement. Le diable se cache toujours dans les détails.

Actualités

Toutes les semaines

Mercredi 18h - LCI - #24hPujadas

Pour rester informé(e) de l'actualité médiatique : Inscrivez-vous à la Lettre d'information !

14 mars - Mâcon

MVC l'Héritan

informations et reservations

www.mjc-heritanmacon.org

 

19 juin - Cergy - AG sauvegarde de l'enfance du Val d'Oise

Entrée réservée

 

19 mai - Saumur - AG des MJC

Entrée réservée

 

5 mai 2018 11h30 - Lille - Salon maçonnique du livre et de la culture

Entrée libre - en savoir plus

 

3 février 2018 - Lyon - GODF

Conférence publique

 

16 décembre 16h - Lyon - Cercle Condorcet

Informations et Inscription

 

16 décembre Lyon - Cercle E. Herriot - Banquet républicain

Informations et inscription

 

15 décembre - Macon 

Comité 1905 Auvergne-Rhône Alpes

Information, écrire à : comite1905ra@orange.fr

 

14 décembre - Bourg en Bresse Comité 1905 de l'Ain

Informations et inscription

 

9 décembre - Réservez la date ! Surprise à Paris

 

8 décembre - Cherbourg - collectif laïque - Banquet républicain

Inscription, voir bulletin ci-dessous, zone "téléchargement"

 

7 décembre - St Dié-des-Vosges - collectif laïque

Informations et inscription

 

5 décembre 20h - Ingre (45)  - 

Entrée libre - voir zone téléchargement

Renseignements : 02 38 22 38 84

 

2 décembre 14h - Paris - MCFV/CRAF/AVSE 

Interculturalité et multilinguisme

Informations et inscriptions

 

24 Novembre - Argenteuil

Lycée Julie Virtoire Daubié - réservé lycéens

 

18 Novembre - Salon Maçonnique du livre de Paris - 16h30 Table ronde " laïcité, j'écris ton nom" - La Bellevilloise

En savoir plus - site organisateurs

 

14 Novembre - Prix de la Laïcité - CLR

17h Mairie de Paris 

Sur réservation

 

13 Novembre - Reservez la date 

Surprise à Paris

 

18 octobre - Collectif contre le terrorisme - Paris 3

 

14 octobre - Rencontres culturelles maçonniques de Lyon

Table ronde sur l'engagement à 15h

10h-18h

plus d'informations et programme complet ici

 

29 septembre - Orléans - Librairie la nouvelle Orléans 

Plus d'informations ici

 

28 septembre : Journée internationale pour le droit à l'IVG

18h30 Place de la République

30 mars - colloque - Paris

Femme, Laïcité, Egalité

Salle V. Hugo, Assemblée nationale sur réservation uniquement

Téléchargement

Bulletin d'inscription - Cherbourg - 8 décembre
INVITATION 8 DECEMBRE - CHERBOURG.pdf
Document Adobe Acrobat [681.7 KB]
Tweets de lmtaillade @lmtaillade
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Tous droits réservés à Laurence Taillade